Auxiliaire de puériculture :statut, NBI ,salaire et primes

vendredi 26 octobre 2007
popularité : 9%

Statut

Le corps des aides-soignants regroupent aussi les auxiliaires de puériculture et les aides médico-psychologiques et relèvent de la catégorie C. Le corps des aides-soignants exerçant les fonctions d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologiques ( AMP ) sont classés en 3 grades : classe normale, classe supérieure et classe exceptionnelle.

Décret n° 2007-1188 du 3 août 2007 portant statut particulier du corps des aides-soignants et des agents des services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière

Arrêté du 4 mai 2007 modifiant l’arrêté du 3 mai 2002 fixant les modalités d’application du décret n°2002- 782 du 3 mai 2002 relatif à l’avancement de grade dans certains corps de la fonction publique hospitalière

Décret n° 2006-228 du 24 février 2006 instituant différentes échelles de rémunération pour les fonctionnaires hospitaliers de catégorie C modifié par le décret n° 2007-838 du 11 mai 2007

Décret n° 2006-227 du 24 février 2006 relatif à l’organisation des carrières des fonctionnaires hospitaliers de catégorie C modifié par le décret n° 2007-836 du 11 mai 2007

Arrêté du11 mai 2007 fixant l’échelonnement indiciaire des grades et emplois de catégorie C

Le reclassement du corps des aides-soignants dans le corps des auxiliaires de puéricultures , des aides-soignants et des agents des services hospitaliers qualifiés est effectué, en deux tranches annuelles, la première à compter du 25 juin 2007 et la seconde à compter du 1er janvier 2008

DISPOSITIONS TRANSITOIRES Arrêté du 04 mai 2007 :

A titre transitoire, du 01/07/2007 au 31/12/2007 :

  • ratio pour avancement de grade d’AP de classe supérieure : 20%
  • ratio pour avancement de grade d’AP de classe exceptionnelle : 25%

GRILLE INDICIAIRE : Auxiliaire de puériculture de classe normale

AS_classe_normale

Peuvent accéder au grade d’AP de classe supérieure :

Les auxiliaires de puéricultures de classe normale ayant atteint au moins le 5ème échelon de leur grade et comptant au moins 6 ans de services effectifs dans leur grade

ratio : cf. décret n° 2007-1191 du 03 août 2007 et dispositions transitoires

GRILLE INDICIAIRE : Auxiliaire de puériculture de classe supérieure

AS_classe_sup

Peuvent accéder au grade d’AP de classe exceptionnelle :

Les auxiliaires de puéricultures de classe supérieure ayant au moins 2 ans d’ancienneté dans le 6ème échelon de leur grade et comptant au moins 5 ans de services effectifs dans leur grade

ratio : cf. décret n° 2007-1191 du 03 août 2007 et dispositions transitoires

GRILLE INDICIAIRE : Auxiliaire de puériculture de classe exceptionnelle

AS_classe_exeptionnelle

INDEMNITES ET PRIMES

  • Prime de service.
  • Indemnité de sujétion spéciale (13h).
  • Primes et indemnités spécifiques au grade : prime spéciale de sujétion (10% du traitement brut) et prime forfaitaire mensuelle (15,24¤).
  • Primes et indemnités liées aux conditions de travail (nuits, fériés…)
  • Nouvelle bonification indiciaire mensuelle :

• 10 points majorés en cas d’exercice des fonctions auprès des personnes âgées relevant des sections de cure médicale ou dans les services ou les unités de soins de longue durée auprès des personnes n’ayant pas leur autonomie de vie

• 13 points majorés en cas d’exercice des fonctions dans les établissements mentionnés aux 4e, 5e, 6e et 7e de l’article 2 du statut général des fonctionnaires sous réserve de certaines servitudes d’internant

• 13 points majorés en cas d’affectation dans un service de néonatalogie


Commentaires  (fermé)

Logo de Tavan Anne
vendredi 1er novembre 2013 à 16h31, par  Tavan Anne

Embauchée par la fonction publique hospitalière en qualité d’auxiliaire-puericultrice et ayant accepté un poste au sein de la crèche hospitalière et de même titularisé dans cette crèche de l’hôpital , j’aimerai savoir si mon statut de personnel actif est remis en cause suite aux réformes sur les retraites ?Des collègues ont leur dossier retraite bloqués parce qu’elles n’ont pas travaillés auprès des malades (en soin )ou du moins pas un nombre d’années suffisant ! nous sommes piégées car trop vieille pour repartir en soin et pas du tout averties par ces modifications de carrière,nous sommes dans l’obligation de continuer en crèhe(travail pénible,gros effectifs,contraintes horaires(6h-22h),problèmes de postures ,de bruits et non remplacements des agents (ash-ap) ! Beaucoup regrettent ce choix de carrière !!!C’est une tromperie de l’administration de l’hôpital car certaines d’entre nous aurait choisis de partir en service de soins si cela était encore possible ! Nous avons toujours été considérés comme catégorie aide-soignante -auxiliaire de puériculture ! Quels sont nos recours et nos droits à faire valoir (compte tenue de nos âges et ancienneté)pour ne pas changer de statut et pouvoir partir à la retraite avant 62 ans

Logo de maleoclach
mardi 26 février 2013 à 01h02, par  maleoclach

Je travaille actuellement en tant qu’auxiliaire de puériculture diplômée d’état en pédiatrie, avec spécificités, des trachéostomies. Les AP ont toujours fait les aspirations au même titre que les infirmières. Aujourd’hui, on nous demande de faire une formation de 2j pour les aspirations par un IFSI afin de valider cette compétence supplémentaire à notre DEAP ;

  • existe t-il réellement un texte de loi ou une dérogation nous permettant de pratiquer cet acte infirmier ?
    si oui, puis je prétendre une augmentation du fait d’une compétence supplémentaire + acte infirmier ?
    si non, puis-je être en mesure de refuser ma formation ainsi que les aspirations ?
  • par la même occasion, je souhaiterai connaître les particularités liées à l’indice 351de mon salaire de base conventionnel

Merci par avance

Logo de sureau
lundi 7 mars 2011 à 00h26, par  sureau

auxilaire de puériculture faisant fonction d’agent administratif (imposé) aux urgences pédiatrique depuis mars 1997, mon reclassement en classe supérieure est remise en cause : soit-disant que je ne suis plus ds les soins . a savoir que je suis en « ligne de mire » pour l’accueil des malades et je les oriente en fonction du diagnostic des parents ou pompiers..etc.
dois je pour autant être pénalisée et rester en classe normale pour être sur un poste ambigü où on nous demande d’être à la fois auxiliare de puériculture (l’oeil soignant) en l’absence de l’infirmière d’accueil et d’orientation) et même temps agent administratif pour les coordonées familiales et dossiers complets du patient ?nous dépendons des médecin,et du coprs para-médical
merci pour la réponse avec texte de loi à l’appui.
j’ai travaille 10 ans en service hospitalisation infantile de 1979 à 1989 puis 1 an em pmi pendant ma disponibilté qui a duré 7 ans faute de non réintégration par mon chu puis proposition aux urgences pédiatriques depuis mars 1997 au poste d’accueil des malades suite aux préférences du cadre lors de ma réintégration.