IADE reunion du 25 juin

ne lachons rien
mardi 29 juin 2010
popularité : 0%

Compte-rendu de la réunion au ministère du 25 juin 2010

En présence de FO, SNIA, CFTC, SUD, CGT, CGC, UNSA, CFDT Cette réunion était sous l’égide de la DGOS en présence de Madame Podeur, Madame Quillet et Monsieur Vaynes ; il est à noter l’absence d’un représentant du cabinet (Monsieur Bubien). Dès le début de la réunion, les représentants de la DGOS précisent que le seul objectif de celle-ci repose sur les modalités d’application de la prime dans le cadre du relevé de décision de la réunion du 14 juin 2010. La DGOS n’est mandatée que sur ce point. Il n’y aura aucune discussion sur le master qu’elle renvoie à la réunion du 5 juillet prochain à laquelle devraient participer des représentants du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR). Concernant la revalorisation salariale, sujet du jour, il nous a été précisé qu’aucune mesure indiciaire n’était applicable, que seule l’indemnitaire pouvait être retenue ! Cette mesure indemnitaire ne concernera que les IADE qui choisiront le reclassement dans le cadre du protocole Bachelot. La DGOS nous informe que des arbitrages ministériels et inter-ministériels ont été rendus entre le 3 et le 14 juin et entre le 14 et le 25 juin, ce qui expliquerait le recul notoire concernant le volet indiciaire. Voici leur annonce. Afin de réduire, selon eux, l’écart entre IDE et IADE et limiter le tassement constaté, ils proposent 38 points indiciaires brut pour les 4 derniers échelons du grade 2 (classe sup) soit 132 euros brut par mois ! Cette mesure est applicable en juillet 2012 pour les IADE qui exerceront leur droit d’option. Pour les autres : RIEN. Ces 38 points sont déclinés en 30 points IB majorés de 25 % soit 8 points IB. Devant cette annonce, les délégations SUD, collectif IADE CGT et représentants des collectifs non syndiqués quittent la séance, non sans manifester leur colère et donnent rendez-vous au ministère en septembre. Ces mesures sont une insulte à notre profession et doivent nous permettre de mesurer le mépris affiché depuis 3 mois par ce ministère. Mettons à profit la période estivale pour nous ressourcer , préparer l’assemblée générale nationale des collectifs prévue pour le 11 septembre et la journée de mobilisation nationale IADE du 23 septembre (veille de la SFAR). Pour l’UFMICT-CGT Bruno Francesch animateur du collectif IADEi brunofranceschi@libertysurf.fr06 11 03 62


Brèves

19 novembre 2010 - IADE , arrêts des poursuites, retrait des plaintes

solidarité avec nos collègues poursuivis. le 1er decembre, la cgt a déposé un préavis de grève (...)