Infirmier : statut, NBI ,salaire et primes

mardi 22 décembre 2009
popularité : 8%

Métiers suivant les mêmes règles :

• diététiciens

• ergothérapeutes

• masseurs-kinésithérapeutes

• orthophonistes

• orthoptistes

• pédicures-podologues

• psychomotriciens

• manipulateurs d’électroradiologie médicale

• préparateurs en pharmacie hospitalière

• techniciens de laboratoire

Statut

Décret n°2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n°88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n°89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n°89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière

Décret n° 2007-964 du 15 mai 2007 portant modification de certaines dispositions statutaires relatives aux corps des personnels infirmiers, des personnels de rééducation et des personnels médico-techniques de catégorie B de la fonction publique hospitalière

Décret n°2001-1378 du 31 décembre 2001 relatif au classement indiciaire des personnels infirmiers de la fonction publique hospitalière

Décret n°2001-1377 du 31 décembre 2001 relatif au classement indiciaire des personnels de rééducation de la fonction publique hospitalière

Décret n°2001-1379 du 31 décembre 2001 relatif au classement indiciaire des personnels médicotechnique de la fonction publique hospitalière

Arrêté du 31 décembre 2001 relatif à l’échelonnement indiciaire des personnels infirmiers, de rééducation et médico-technique de la fonction publique hospitalière

GRILLE INDICIAIRE : infirmier des services de soins de classe normale

infirmieres_classe_normale

* Les infirmiers bénéficient lors de leur nomination d’une bonification d’ancienneté d’un an. ** Une bonification de 6 mois d’ancienneté est accordée à ces mêmes agents classés au 2ème échelon de la classe normale, dans la limite de la durée moyenne de service restant exigée pour un avancement à l’échelon supérieur décret n° 2007-964 du 15/5/2007)

Pour accéder à la classe supérieure :Etre au 5ème échelon de la classe normale et compter au moins 10 ans de services effectifs fixation du quota (décret n° 2007-964 du 150/05/2007) : cf. page 16

GRILLE INDICIAIRE : infirmier des services de soins de classe supérieure

infirmieres_classe_sup

INDEMNITÉS ET PRIMES

prime Veil : 1080 ¤ annuel (90¤/mois)

prime de service, indemnité de sujétion spéciale

Nouvelle Bonification Indiciaire mensuelle ( cf NBI)


Commentaires  (fermé)

samedi 22 mai 2010 à 16h12

suis soignant, on a pas les même contraintes que les administratifs, nous ne sommes jamais assis, pas le temps de manger pendant notre poste de travail. les 3-8H, soit nuit, jours, matin et soir. Les week end travailler. Et nous avons des vies entre nos mains et non un clavier d’ordinateur (lol). Alors il faut donc comparer ce qui est comparable.

jeudi 22 avril 2010 à 21h38

Pour avoir connu, de nombreuses années, le même type de contraintes que toi, je souhaite exprimer mon accord avec ton point de vue et ton sentiment.

Permet-moi cependant ce "clin d’oeil" : je te trouve moins performante dans TLMVPSP... bises...

reidid87

Logo de senga57
samedi 13 mars 2010 à 11h11, par  senga57

Désolée, mais vous n’avez pas tout à fait les memes contraintes horaires (quart, nuits WE et fréquentes demandes de dépannages au pied levé au dernier moment : bonjour la vie privée. Pour les administratifs, ce sont des horaires de journée compatibles avec une vie de famille et pas non plus ce relationnel difficile avec la souffrance, la maladie et la mort.....

jeudi 24 décembre 2009 à 09h42

encore une fois tout pour les soignants !!!!!!! et RIEN pour les administratifs/techniques & logistiques qui contribuent eux aussi à une prise en charge de Qualité des patients !!!!!!!!!
Bravo l’égalité dans la fonction publique !!!!!!!!!!!!!