filiaire administrative , négociations.

vendredi 10 juillet 2009
popularité : 0%

FEDERATION CGT DE LA SANTE ET DE L’ACTION SOCIALE FILIÈRE ADMINISTRATIVE : PEU D’ELUS et BEAUCOUP DE DÉÇUS. Depuis des années, les personnels administratifs sont les éternels oubliés des différents protocoles. En effet, leurs statuts sont figés depuis plus de 20 ans ! Les professionnels ont ainsi des attentes importantes vis-à-vis de la refonte de leur filière. Or, le projet du gouvernement sur la revalorisation de la catégorie B, filière administrative de la Fonction Publique Hospitalière accouche dʹune souris. Pour la CGT, cette revalorisation doit concerner toute la filière actuelle. Notre délégation a réaffirmé sa demande d’ouverture de négociations pour toutes les catégories, c’est-à-dire de lʹadjoint administratif à lʹattaché d’administration, en incluant aussi les nouveaux métiers et lʹintégration des contractuels. La marge de manoeuvre semble se limiter aux seuls adjoints des cadres hospitaliers (ACH) et secrétaires médicales (SM). Le cadre statutaire retenu par le ministère est le décret d’intégration des agents de catégorie B dans les futures grilles (décret dit « coquille » qui, aujourdʹhui, ne concerne que la fonction publique dʹEtat, et demain la nôtre) qui borne à 3 grilles de rémunération la catégorie B :

  • grille 1 début SMIC + 6% niveau bac
  • grille 2 début SMIC + 11% niveau bac +2
  • grille 3 déroulement des gardes La Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins (DHOS) souhaite donc négocier uniquement sur des critères dʹaccès dans la grille 2 (ancienne CII). De fait, certains ACH et certaines SM ne seront pas reclassés dans cette grille, même si le ministère prévoit une évolution des ratios promu promouvables, des recrutements sur titre, et il n’existerait plus de passerelle entre les SM et les ACH. Notre fédération demande lʹactualisation du contenu des concours en les professionnalisant, et une nouvelle la composition des jurys. De plus, il nous parait essentiel que la DHOS reconnaisse les réalités de qualifications requises pour ces catégories, d’autant que les contenus professionnels n’ont cessé de s’élargir du fait des besoins générés par les dernières réformes sur l’hôpital public. Malgré l’insistance des représentants CGT, le ministère ne veut pas examiner la catégorie C. Seuls les Permanenciers Auxiliaire de Régulation Médicale (PARM) intégreront, après une formation la catégorie B. Pour les autres professions, il n’y a rien. Pour la refonte de la grille, la ministre possède une enveloppe de 30 millions d’¤uros. Par conséquent, elle ne veut rien entendre ou reconnaître pour les nouveaux métiers tels que Technicien de l’Information Médicale (TIM), Technicien d’Etude Clinique (TEC), Acheteurs, Documentaliste qui, pourtant, représentent une réalité et qui permettent à l’hôpital d’évoluer afin de mieux répondre aux besoins de la population. La ministre fera des propositions aux organisations syndicales pour la catégorie B et les PARM le 23 septembre 2009. Le lancement de ce premier chantier ne prend en compte que peu de revendications des personnels de cette filière, qu’en sera t- il pour les 3 autres chantiers, prévus entre septembre et décembre 2009, qui concerneront d’autres catégories d’hospitaliers ? Montreuil, le 10 Juillet 2009

Brèves

19 novembre 2010 - IADE , arrêts des poursuites, retrait des plaintes

solidarité avec nos collègues poursuivis. le 1er decembre, la cgt a déposé un préavis de grève (...)