manifester est un crime

lundi 19 mai 2014
popularité : 0%

CAEN, pénalisation de l’action syndicale, de quoi ont ils peur ? de la mobilisation des salariés et des syndicats qui veulent en finir avec l’austérité. La CGT de l’hôpital de Dreux soutient sans réserve cette mobilisation. lire la suite :

Caen : deni de justice !

8 mai 2014

Comme grand nombre d’hôpitaux publics, l’EPSM de Caen est en proie à un déficit budgétaire, conséquence des politiques de santé publique menées depuis de nombreuses années. Depuis 10 mois, les personnels avec leurs organisations syndicales sont en luttes afin d’obtenir les moyens de répondre aux besoins de santé des malades et améliorer leurs conditions de travail.

Mobilisés, déterminés ils refusent le plan de redressement financier proposé par la direction et l’agence régionale de Santé, ils n’ont pas accepté que la direction réunisse les instances « consultatives » qui devaient le valider…

Et pour cause, il s’agit d’une nouvelle saignée dans les effectifs, les droits des salariés, et un accroissement de la dégradation de leurs conditions de travail.

Après avoir, en décembre dernier, fait intervenir les forces de police, après avoir fait des constats d’huissier, le directeur, a franchi une nouvelle étape dans l’affrontement, en assignant les syndicats CGT et Sud de l’établissement devant le tribunal administratif afin de pouvoir requérir aux forces de l’ordre à l’intérieur de l’établissement pour faire valider son plan social.

** Un scandaleux plaidoyer contre les droits des salariés, une véritable atteinte à la démocratie.

Par jugement prononcé le 30 avril, le juge interdit ni plus ni moins à toute personne de faire obstacle ou de manifester devant les locaux où se tiennent les instances dites représentatives (sous peine d’une astreinte de 500 euros par jour et par personne) ; il condamne en outre les organisations syndicales de salariés CGT et Sud à des amendes.

La justice, la police au service des politiques d’austérité telles sont désormais les conditions du dialogue social et de la démocratie à l’hôpital public. C’est la nouvelle « gouvernance » version Manuel Valls, C’est la « face cachée » du pacte de responsabilité !!!!

La Fédération CGT Santé Action Sociale réaffirme son soutien à l’action des personnels de l’EPSM de Caen et dénonce avec la plus grande fermeté cette situation inadmissible.

Le directeur de l’EPSM de Caen, le Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Basse Normandie, la ministre de la santé interpellés depuis plusieurs mois ont décidé ouvertement de créer un climat délétère et portent de lourdes responsabilités dans la situation.

La Fédération CGT Santé Action Sociale exige l’intervention du gouvernement et de la ministre de la santé pour sortir de cette spirale conflictuelle qui n’a que trop duré. Garantir et faire respecter les droits fondamentaux à se rassembler, à revendiquer, à lutter pour plus de justice sociale, pour une justice au service du développement Humain contre toute forme de dépendance économique et financière, c’est aussi ça les conditions du changement.

** Ce n’est certainement pas la force policière qui permettra de faire avaler la pilule du « pacte de responsabilité » de la casse des services publics et de la protection sociale.


Brèves

31 décembre 2013 - voeux 2014

la CGT de l’hôpital de Dreux vous présente ses v½ux pour 2014. gagner de nouveaux droits, (...)

3 juillet 2013 - Nouvelle brève

Hôpital de Dreux L’équipe de salle de naissance, de maternité, de gynécologie et de (...)

1er janvier 2013 - voeux 2013

la cgt de l’hôpital de Dreux souhaite à ses visiteurs une bonne année (...)

28 août 2007 - Mérite ???

prime de 10 000 euros pour certains directeurs, pour nous à l’hopital de Dreux, de (...)