ordre infirmier

fin d’article, lien entrevue Mme Leboeuf/ commission affaires sociales AN
jeudi 25 mars 2010
popularité : 0%

les infirmieres recoivent ou vont recevoir des lettres de menaces de la part des conseils départementaux de l’ordre. 6 députés ont déposé un projet de loi à L’assemblée nationale le 17 fevrier 2010 visant à remettre en cause l’ordre infirmier. pour la cgt, toutes les professions de santé , quels que soient leurs types et lieu d’exercice ( public , privé, libérales) sont inscrites dans le code de santé publique et soumis à la mème legislation. sortir les ide libérales , les kiné des régles applicables serait une erreur. nous avons toutes et tous les mèmes exigences de santé publique

la cgt propose à chacune et chacun d’entre vous d’écrire à vos députés afin que celui ci ou celle ci prennent en compte votre volonté.

ci joint le courrier à adresser aux députés. Courrier : Monsieur le député : en qualité d’infirmier salarié, comme l’ensemble de mes confrères et cons½urs, je viens de recevoir une lettre de rappel du président de l’ordre départemental de l’ordre infirmier m’intimant l’ordre de m’inscrire au tableau et de cotiser à l’ordre. Je veux vous informer de mon indignation au regard de l’injonction qui m’est faite tant de m’inscrire, que d’y régler une cotisation pour légitimer mon droit d’exercice. J’ai fait le choix d’exercer mon activité à l’hôpital. Dans le contexte actuel de pénurie d’infirmières, une telle mesure ne peut que renforcer les problèmes d’effectifs. Les conditions d’exercice des fonctionnaires sont encadrées par des règles professionnelles, des statuts. L’ordre n’a pas à intervenir dans ces dispositifs. Les fonctionnaires n’ont nul besoin des pressions disciplinaires ou déontologiques supplémentaires que cet ordre entend mettre en place. Les professionnels ont exprimé par leur abstention massive qu’ils ne considéraient pas l’ordre comme représentatif ni souhaitable, leur participation, plus que minime aux élections en fait foi (13 % de votants) Compte tenu de ces éléments, je vous remercie de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour que les infirmiers fonctionnaires ou salariés ainsi que les libérales qui le désirent soient exonérés de l’obligation d’adhésion et de cotisation, d’inscription au tableau de l’ordre, pour exercer. Six députés UMP ont déposé le 17 février 2010 un projet de loi allant dans ce sens. Je vous demande d’appuyer ma démarche afin de nous dispenser d’inscription, de cotisation à l’ordre infirmier.

lien entrevue Mme leboeuf /commission affaires sociales assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.fr/1...


Brèves

19 novembre 2010 - IADE , arrêts des poursuites, retrait des plaintes

solidarité avec nos collègues poursuivis. le 1er decembre, la cgt a déposé un préavis de grève (...)